Spécificités des vêtements et tissus imprégnés

L’imprégnation de tissu ou de vêtement est le fait de ‘imprégner d’insecticides ou de répulsifs. Depuis des siècles, cette pratique est devenue très courante. Pourquoi ? Parce qu’il fallait trouver une solution efficace pour limiter les invasions des insectes… Mais quelles sont les particularités des tissus imprégnés ?

Un tissu imprégné est-il vraiment efficace ?

Pas tous ! En effet, l’efficacité et la durée de l’efficacité varient selon plusieurs critères : le type de tissu, l’efficacité et la concentration de l’insecticide, le traitement du tissu, la formulation de la matière active, le type d’imprégnation et le type de lavage. Sur le marché, on peut trouver différents types de tissus imprégnés :

  • des bandes en papier ou en plastique imprégnées,
  • des bâches imprégnées,
  • des tentes imprégnées,
  • des rideaux imprégnés,
  • des couvertures imprégnées,
  • des draps imprégnés
  • et des vêtements imprégnés.

Quels sont les modes d’imprégnation ?

On distingue deux types d’imprégnation à savoir :

  • L’imprégnation manuelle : le tissu est trempé ou aspergé dans une solution de perméthrine. Pour faciliter le travail, il est conseillé d’utiliser des kits d’imprégnation individuelle. En ce qui concerne le séchage, il faudrait le mettre à l’ombre dans un endroit plat. En tout cas, l’efficacité diminue à chaque lavage, car la perméthrine ne résiste pas au lavage. C’est le plus grand inconvénient de l’imprégnation manuelle
  • L’imprégnation industrielle : la durée de vie des produits est optimisée grâce à l’imprégnation industrielle car les produits peuvent résister jusqu’à 50 lavages. Ainsi, elle est de plus en plus prisée par les industriels pour concevoir des moustiquaires à imprégnation permanente, des vêtements, etc.

Quelles sont les spécificités des vêtements et des tissus imprégnés ?

À l’évidence, les tissus et les vêtements imprégnés protègent contre les insectes. On peut trouver par exemple des couvertures, des draps et des tissus imprégnés qui sont destinés à lutter contre les acariens, les moustiques, les phlébotomes et les triatomes. On peut les employer comme sous-matelas, drap de dessus, etc. L’utilisation de ces articles est surtout appréciée par les personnes nomades car la pose d’une moustiquaire n’est pas très pratique.

Remarque : La deltaméthrine est un produit qui peut irriter la peau. Elle peut donc engendrer des effets plus ou moins gênants : irritation cutanée, irritation des yeux, etc. Pour tout article en contact direct avec la peau, privilégiez les tissus imprégnés de perméthrine.

Pour les vêtements, l’imprégnation permet de se protéger contre les trombiculidés, les moustiques, les puces et les tiques. Enfin, les moustiquaires imprégnées permettent de lutter contre les piqûres d’insectes qui peuvent causer des maladies graves comme le paludisme.

Remarque : Les vêtements à la fois imprégnés de répulsif et d’insecticide offrent une efficacité maximale.